La cause des épreuves et ses différentes sortes

Publié le par lavoieauthentique.over-blog.com

   14359_187426174495_40569674495_2827686_7935940_n.jpgLa cause des épreuves et ses différentes sortes

 

 

SHeikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

samedi 23 août 2008, par Ismaïl

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (qu’Allâh le preserve) explique que la cause des épreuves et ses différentes sortes sont :

 

 

 

 

 

 

- 1) – Les calamités d’Allâh – Djalla wa ‘Ala – qui touchent la communauté musulmane sont dues parfois aux péchés qu’elle commet, parfois pour l’éprouver et la tester.

- 2) – Les calamités d’Allâh – Djalla wa ‘Ala –qui touchent les non musulmans sont soit dues à une punition pour leur comportement à se détourner de l’ordre d’Allâh, soit afin que les gens tirent leçon de ces faits, soit encore comme une épreuve pour les gens - Est-ce qu’ils seront sauvés ? Ou est-ce qu’ils ne seront pas sauvés ? Allâh – Ta’âla – dit :

« Nous saisîmes donc chacun pour son péché : Il y en eut sur qui Nous envoyâmes un ouragan ; il y en eut que le Cri saisit ; il y en eut que Nous fîmes engloutir par la terre ; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, Allâh n’est pas tel à leur faire du tort ; mais ils ont fait du tort à eux-mêmes. »[1]

Ceci, dans les punitions qu’ont subi les nations, par la punition d’un génocide général, des punitions dues aux exactions et qui sont des peines mortelles pour eux.

- 3) – La communauté subit la calamité des épreuves d’Allâh dans la division et les fractions, qui se divisent en sectes et partis. Cela parce qu’ils ont délaissé l’ordre d’Allâh – Djalla wa ‘Ala.

- 4) - La communauté a subit des calamités dues aux actes de débauches des uns à l’égard des autres, abandonnant le retour à la grande science, celle qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – a révélée et dans laquelle Il nous a informé l’état des communautés qui nous ont précédés :

« Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science. » [2]

Et Allâh – Subhânahu – dit :

« Et ceux à qui le Livre a été donné ne se sont divisés qu’après que la preuve leur fut venue. »[3]

Cela fait référence aux gens du Livre détenant une science utile, mais ils se sont divisés à cause des actes de débauche des uns à l’égard des autres, abandonnant le retour à la grande science, celle qu’Allâh – Djalla wa ‘Ala – a révélée, se divisant dans les actions et que certains d’entre eux ont délaissé.

- 5) – Les peuples ont subi des calamités dues à une inclinaison vers l’égarement dans leur cœur, et suivent les versets à équivoque. Allâh – Djalla wa ‘Ala – dit les concernant :

« Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allâh. »[4]

Il n’y a pas de versets équivoques comme raison d’inclinaison vers l’égarement, mais c’est plutôt en premier dans les âmes qu’il y a de présent l’inclinaison vers l’égarement. Allâh – Subhânahu – a attesté que l’inclinaison vers l’égarement est présente dans les cœurs en premier, ensuite il y a le suivi des versets équivoques en deuxième position. Et ce qui est rapporté dans « al-Fâ’ » (en arabe) dans la Parole d’Allâh – Djalla wa ‘Ala :

« mettent l’accent (fayatabi’oûn - ou suivent) »

fait référence à ce qui se suit et s’enchaîne. Et dans les textes, c’est ce qui est équivoque. Et pour celui qui a dans son cœur une inclinaison vers l’égarement, il revient au texte qui indique pour lui son inclinaison vers l’égarement. Il n’y a pour lui de suivi en cela véritablement, mais il y a de présent en lui cette inclinaison qui le fait suivre les textes à équivoque. Et c’est comme cela que certaines personnes ont été éprouvées, tels les Khawâridjs à l’époque des compagnons. Et cela a perduré à l’époque des successeurs causant une grande discorde en combats meurtriés comme cela est bien connu.

 

Les leçons bénéfiques à tirer des épreuves : La communauté musulmane ainsi que les musulmans sont éprouvés. Parmi les leçons bénéfiques dans ces épreuves, on connaît la situation de ceux de cette communauté qui reviennent à l’ordre d’Allâh – Djalla wa ‘Ala - qui s’accroche à Allâh en toute chose et suit la voie des anciens pieux. Et celui qui n’y revient pas, certes il sera éprouvé par des discordes grandes ou petites. [5]

 

765718n62xldrmj1 Notes

[1] Coran, 29/40

[2] Coran, 3/19

[3] Coran, 98/4

[4] Coran, 3/7

[5] Tiré du site : http://www.islamspirit.com

 

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article511

Publié dans La croyance

Commenter cet article