Être bon avec les non-musulmans pacifiques

Publié le par lavoieauthentique.over-blog.com

003c9e07Être bon avec les non-musulmans pacifiques

Clarté et lumière des textes religieux

dimanche 3 janvier 2010, par Ismaïl

BismiLlehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Certes, l’Islâm nous enseigne la bonté et la mansuétude, être juste et loyale envers les gens quels qu’ils soient, et cela, aussi longtemps que le musulman(e) ne subit pas de leur part d’injustice ou d’agression. L’un des principes fondateurs de l’Islâm est la justice, et le fait de faire preuve d’équité envers soi-même comme envers les gens ainsi que de respecter les droits de chacun. Pour ce qui est des non-musulmans spécifiquement, Allâh – Djalla Wa ‘Ala – dit :

« Allâh ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables. »

 [1]

Ibn Kathîr précise dans son commentaire : « Ceci veut dire qu’il ne vous est pas interdit d’être bon envers les infidèles qui ne vous ont pas combattus dans votre religion, comme les femmes, les faibles parmi eux. La bienfaisance est l’excellence envers eux, et être équitable est le fait de faire preuve de justice à leur égard. » 

 

[2]. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) a exhorté de manière générale les gens en disant à ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd : « Crains Allâh où que tu sois, fais suivre la mauvaise action par une bonne qui l’effacera, et comporte-toi bien avec les gens. »

 

Ibn Rajab a expliqué de la parole « et comporte-toi bien avec les gens » que cela est une des parties de la piété. La piété du musulman « ne sera jamais complète si ce n’est avec un bon comportement avec les gens. » - nous dit Ibn Rajab. Car beaucoup de gens pensent que la piété « c’est le fait d’appliquer ses obligations à l’égard d’Allâh (seulement), sans appliquer ses obligations (droits) à l’égard de Ses adorateurs. » [3].


SHeikh Sâlih al-Fawzân (qu’Allâh le préserve) dit « qu’il faut faire preuve de bonté avec les gens dans son relationnel avec eux », avoir un bon comportement, parler convenablement et avec gentillesse, « car ceci participe à provoquer la mansuétude dans les cœurs ainsi que la bienveillance entre les gens. » Le bon comportement est un trait qualificatif louable accordé par Allâh à celui qu’Il veut parmi ses adorateurs [4].


Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a souligné dans son commentaire qu’il est recommandé - sur la base de ce hadîth - de se différencier des gens par le bon comportement. Et s’il est demandé : « Se comporter avec les gens avec tristesse, ou dureté ou fermeté parfois, contredit-il ce hadîth ? »

SHeikh a répondu que cela ne contredit pas ce hadîth. Car « on adapte le comportement (ou les paroles) selon le contexte », et lorsqu’il y a une raison dans l’adoption de ce type de comportement, et bien tu l’adoptes. Et lorsque « la situation contraire le nécessite, et bien tu adoptes le comportement lié à la douceur et la délicatesse. »

Certes, le Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) a dit : « Certes Allâh est doux, et Il aime la douceur en toute affaire. » Et nous avons beaucoup d’exemples de cette douceur. Comme ce Juif qui une fois est passé près du Prophète (sallallahu ‘alayhi Wa sallam) en présence de son épouse ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha), et qui dit au Prophète : « Sâm ‘aleika Ô Muhammad ! » et le mot « Sâm » veut en réalité dire « Mort ». Et ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha) répondit à l’homme : « Que la mort et la malédiction soient sur toi ! ». Mais le Prophète lui interdit cela, et il dit : « Certes Allâh est doux, et Il aime la douceur en toute affaire. Et lorsque les Gens du Livre te saluent, répond simplement, et de même sur vous. » Et c’est Allâh qui assure la réussite [5].

 

765718n62xldrmj1.gif

Notes

[1] Coran, 60/8

[2] Al-Yassîr fî Ikhtissâr Tafsîr Ibn Kathîr, p.1805

[3] Djâmi’ ul-‘Ouloûm wal-Hikam de Ibn Rajab al-Hanbalî, p.219

[4] Al-Minhat ur-Rabâniyyah fî Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah de SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.171

[5] Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.223

 

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article623

 

Publié dans La sunnah

Commenter cet article