Texte les 3 fondements à apprendre par coeur

 

bismillah.gifLes Trois Principes Fondamentaux

et leurs preuves

 d’après l’œuvre de :

Cheikh Mohammed ibn °Abdel Wahhab

– Qu’Allah lui fasse miséricorde –

Traduction : Abu Ahmed

 

Au Nom d’Allah,

Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux,

 

 

  Sache – qu’Allah te fasse miséricorde – qu’il nous est obligatoire d’apprendre quatre points essentiels :

 

Le Premier : la science religieuse (le savoir), qui consiste en la connaissance d’Allah, la connaissance de Son Prophète et la connaissance de la religion musulmane par l’intermédiaire de preuves.

 

Le Deuxième : la mise en pratique de cette science.

 

Le Troisième : exhorter les gens à cela.

 

Le Quatrième : l’endurance et la patience face aux préjudices qui en résulteront.

 

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {و العَصْرِ إنَّ الإنسانَ لَفِي خُسْرٍ إلاَّ الذين آمَنُوا و عَمِلُوا الصالِحاتِ و تَواَصوْا بالحَقِّ و تَواصَوْا بالصبْرِ} 

  {Par le Temps ! L’humanité est en grande perdition, sauf ceux qui ont la foi, qui accomplissent de bonnes œuvres, qui se conseillent mutuellement la vérité et qui se conseillent mutuellement la patience.} [1]

 

  L’Imam El Châfi°i [2] a dit : « Si Allah n’avait fait descendre que cette sourate comme preuve pour Ses créatures, cela aurait été entièrement suffisant. » L’Imam El Bukhâri [3] a écrit un chapitre intitulé : « La science précède la parole et l’action. »

                                   

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {فَاعلَمْ أنَّه لا إلهَ إلاَّ الله ُواستَغفِرْ لِذَنْبِك}

{Sache que nul ne mérite d’être adoré sauf Allah et demande pardon pour tes péchés. } [4]

 

  Allah a donc d’abord cité la science avant la parole et l’action.

 

 

Sache – qu’Allah te fasse miséricorde – qu’il est obligatoire pour tout musulman et toute musulmane d’apprendre les trois points suivants et de les mettre en pratique :

 

Le Premier : Allah nous a créés, a subvenu à nos besoins et ne nous a pas laissés à l’abandon, bien au contraire, Il nous a envoyé un messager. Celui qui lui obéit, entrera au Paradis ; celui qui lui désobéit, entrera en Enfer.

 

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {إنَّا أرْسَلْنا إليكُم رسولاً شاهداً عليكم كما أرسلنا إلى فِرْعَوْنَ رسولاً فعَصَى فرعونُ الرسولَ فأَخَذْناه أخْذاً وَبيلاً} 

  {Nous vous avons bien envoyé un messager, témoin de vos actes et paroles, de la même façon que Nous envoyâmes un messager au pharaon. Le pharaon désobéit alors au messager et Nous l’anéantîmes par un dur châtiment.} [5]

 

Le Deuxième : Allah n’admet aucunement qu’on Lui attribue un quelconque associé dans les actes d’adoration, même s’il s’agit d’un ange proche d’Allah ou d’un prophète messager.

 

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {و أنَّ المساجدَ للهِ فلا تَدعُوا مع اللهِ أحَداً}

{Les mosquées sont réservées à Allah, n’invoquez donc personne avec Allah.} [6]

 

Le Troisième : Celui qui obéit au Messager et adore uniquement Allah, n’a pas le droit d’être l’allié de celui qui renie Allah et Son Messager, même s’il s’agit de son plus proche parent.[7]

 

Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {لا تَجِدُ قوماً يُؤْمِنون باللهِ و اليومِ الآخرِ يُوادُّون مَنْ حادَّ الله َو رسولَه و لو كانوا آباءَهم أو أبناءَهم أو إخوانَهم أو عَشِيرتَهم أوْلئك كَتَبَ في قُلوبِهمُ الإيمانَ و أيَّدَهم برُوحٍ منه و يُدخلُهم جنَّاتٍ تجري من تحتِها الأنهارُ رضِيَ الله ُعنهم و رضُوا عنه أوْلئك حِزبُ الله ألا إنَّ حِزبَ اللهِ هُمُ المُفلِحون}

{Tu ne trouveras jamais ceux qui croient en Allah et au Jour Dernier aimer ceux qui renient Allah et Son Messager, même s’il s’agit de leurs propres parents, de leurs enfants, de leurs frères, ou de leurs proches. Ceux-là, Allah a inscrit la foi dans leur cœur et les soutient d’un esprit émanant de Lui. Il les fera entrer dans des jardins, sous lesquels coulent des ruisseaux. Il sera satisfait d’eux et ils seront satisfaits de Lui. Tels sont les partisans d’Allah ! Les partisans d’Allah connaîtront vraiment la réussite.} [8]

 

  Sache – qu’Allah te guide vers Son obéissance – que la religion pure, la religion d’Ibrahim (Abraham), est d’adorer Allah, en Lui vouant un culte exclusif. C’est ce qu’Allah a ordonné à l’ensemble de l’humanité et c’est dans ce but qu’Il l’a créée.

 

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {و ما خَلَقْتُ الجِنَّ و الإنْسَ إلا لِيَعبُدونِ}

{Je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils M’adorent.} [9]

 

  Le sens de « pour qu’ils M’adorent » est « pour qu’ils n’adorent que Moi, exclusivement ».

 

  La chose la plus importante qu’Allah nous ait ordonnée c’est de reconnaître son unicité, c’est à dire ne vouer d’adorations qu’à Allah. Quant à la plus importante des choses qu’Il nous ait interdites c’est le polythéisme, qui consiste à adorer autre que Lui, avec Lui.

 

  Preuve : la parole suivante d’Allah :

  {واعبُدوا الله َو لا تُشرِكوا به شيئاً}

{Adorez Allah et ne Lui attribuez nul associé dans vos adorations.} [10]

 

  Si l’on te demande : Quels sont les trois principes fondamentaux que l’homme doit connaître ?

  Réponds : qu’il connaisse son Seigneur, sa religion et son Prophète Mohammed – Prière et Salut sur lui.



[1] Sourate 103 : Le Temps.

[2] Très grand savant. Il est né en 150 et est mort en 204 de l’Hégire.[Note du traducteur]

[3] Le plus célèbre compilateur de hadiths ; il a écrit « El Jâmi° el Sahîh » qui est considéré comme le livre le plus authentique après le Coran. Il est né en 194 et est mort en 256 de l’Hégire. [Note du traducteur]

[4] Sourate 47 : Mohammed, verset 19.

[5] Sourate 73 : L’Enveloppé, versets 15 et 16.

[6] Sourate 72 : Les Djinns, verset 18.

[7] Il ne faut pas confondre alliance et bon comportement. Allah ne nous a pas interdit d’avoir un bon comportement envers les mécréants, particulièrement les proches, tant que ceux-ci se comportent bien à notre égard. Pour preuve, la parole suivante d’Allah : {Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime ceux qui sont équitables.}Sourate 60 : L’Epreuve, verset 8. Voir aussi les versets 1,2,3 et 9 de cette même sourate. [N.D.T.]

[8] Sourate 58 : La Discussion, verset 22.

[9] Sourate 51 : Les Vents qui éparpillent, verset 56.

[10] Sourate 4 : Les Femmes, verset 36.